DÉMARCHE ARTISTIQUE

 

Je suis depuis longtemps fascinée par la création chez l’enfant; par leur manière de voir les choses et de les traduire ensuite avec une naïveté et une technique bien particulière. Généralement, dans mon travail, j’essaie d’intégrer une imagerie comparable à celle retrouvée chez les tous petits en empruntant plusieurs codes propres à eux. Je joue constamment avec la spontanéité du geste, rappelant leur gestuelle qui explore la représentation du monde, qu’il soit concret ou imaginaire. Je cherche également une originalité dans la façon d’exploiter mes matériaux et de les assembler. Il en résulte un amalgame entre entre l'approche intuitive et celle de l'artiste habile et instruit. Dans mes œuvres, on distingue une absence de réalisme volontaire, que ce soit au niveau des proportions, des formes ou des couleurs des sujets. Ces derniers sont principalement les animaux, les personnages et les portraits. Ils sont rigolos, parfois grotesques, tantôt difformes. Ce sont avant tout des sujets prétextes à l'exploration visuelle. Les personnages sont habituellement sans fonction, sans activité précise et souvent sans environnement. Parfois, il n'y a que le travail abstrait, sans figuration nécessaire, où l'invention et la recherche n'est que plastique. Je travaille en gardant à l'esprit que l'art est un jeu et que les règles s'écrivent au fur et à mesure. Un dialogue se crée alors entre ce que je fais et moi-même.

Le travail en série m’intéresse énormément car, de cette manière, je m'autorise une exploration de possibilités beaucoup plus large d’une thématique ou d’un sujet donné. Qu'il s'agisse de listes ou de collections, l'idée d'énumération est très présente dans tout ce que je fais. Le sériel me permet également de montrer plusieurs avenues empruntées durant mon processus créatif, soit un des aspect que je juge des plus intéressants dans le travail artistique: l’évolution de la recherche. Il peut s'agir de plusieurs œuvres formant un ensemble, d'un film d'animation réunissant des centaines d'images qui bougent et évoluent ensemble, ou bien, d'une seule pièce où plusieurs fragments cohabitent dans un espace. Depuis quelques années, je suis aussi illustratrice de littérature jeunesse, ce qui me donne une autre occasion d'explorer la série. En effet, c'est alors sous forme de livre qu'est présentée une sélection d'images servant dans ce cas à raconter une histoire. Le recueil, le livre ou le carnet sont des structures qui m'intéressent de plus en plus dans ma pratique d'artiste pour la forme, mais aussi dans l'optique de diffuser mes œuvres autrement que par l'exposition traditionnelle. Cela me permet aussi d'expérimenter davantage le petit format, que j'affectionne particulièrement, sous d'autres formes que les petits tableaux.

Depuis un certain temps, j’exploite beaucoup l’idée de la réutilisation de mes productions antérieures comme matière de base. Ma démarche consiste à les retravailler, les découper et les assembler pour créer de toutes nouvelles images. J'ai constitué une banque de textures, en perpétuelle expansion, que je réutilise régulièrement. Tout ce qui me tombe sous la main peut aussi servir. Il n'est pas rare de retrouver des éléments similaires d'une œuvre à l'autre. Certaines séries servent aussi de base pour une nouvelle. Ma production globale en est donc une évolutive et très vivante. Ma production démontre sans aucun doute un certain éclectisme dans le style mais il s’agit toujours d’une polyvalence bien maîtrisée.

La littérature jeunesse, la bande dessinée, le fanzine, la couture, l'animation et le cinéma sont des pratiques avec lesquelles j'ai évolué et par conséquent, elles ont coloré ce que je fais. La nature suit de près avec ses couleurs et ses structures ingénieuses. Je suis tout à fait séduite par tout ce qui se fait « tout seul », ce qui se construit. Intriguée par le hasard et la coïncidence. Animée par les réactions entre les choses.